Archive pour la catégorie 'Vivre comme un sage'

Créer plus d’amour dans notre monde

20 novembre, 2012

Créer plus d'amour dans notre monde dans Comment aimer d'un bel amour? 168573_467018349977060_422916449_n

Tu as un travail énorme à faire: C’est le travail silencieux de créer plus d’amour dans le monde. Aime les âmes avec qui tu es, aime ce que tu fais, ton environnement et les âmes qui semblent être tes ennemies. Il y a beaucoup plus de grâce à aimer les âmes qu’on ne peut apparemment pas aimer qu’en aimant simplement celles qui vous aiment. 

Ressens le besoin d’amour de chaque âme et laisse-toi devenir canal d’amour pour répondre à ce besoin.

Si chaque personne apprend à aimer au nom de l’amour, le poids du monde sera allégé car l’amour apporte un élément de légèreté là où il y avait lourdeur et obscurité. 

Fais émerger l’amour qui est en toi et donne-le librement et avec une joie authentique!.

Tout l’amour que tu donnes t’es rendu.

Une difficulté qui est souvent éprouvée par certains d’entre nous, c’est d’aimer quand on est assailli d’épreuves et de difficultés et quand on a l’impression que tout et tous sont contre soi. C’est plus facile d’aimer quand tout va bien. Paradoxalement c’est dans les moments les plus durs qu’on bloque le flot d’amour alors que c’est là qu’on en a le plus besoin.

Quand on arrive à aimer en dépit des mauvaises conditions extérieures, c’est l’amour divin qui coule alors en nous. L’amour est doux mais aussi fort et persévérant.

Aime! continue toujours d’aimer et regarde la voie s’ouvrir!.

 

 

 

 

Vivre comme un sage

17 octobre, 2012

200pxgandhiwriting1942.jpg

Le sage s’adapte aux circonstances. Il travaille sans anxiété, égoïsme, orgueil ni malveillance. Il ne renonce pas aux plaisirs qu’il a et ne désire pas ceux qu’il n’a pas. Il trouve autant de plaisir dans la vieillesse, dans la mort, dans la misère et dans la pauvreté que dans la gestion d’un empire!.

Bien qu’extérieurement impliqué dans des actes matériels, le sage n’est pas attaché aux objets. Sa conduite ne gène personne. Il se comporte comme un citoyen idéal et il est l’ami de tous. Dans son coeur il est calme et paisible. Il n’est soumis à aucune caste, confession ou coutume. Il ne travaille pas pour obtenir quoique ce soit pour lui même. Il est toujours joyeux!.

En compagnie des humbles, le sage est humble. Il joue comme un enfant avec les enfants et il se comporte comme un vieux avec les vieux. Il est plein de courage avec les courageux et partage la misère des miséreux.

Le sage veille sur sa santé et respecte les besoins naturels de son corps. Mais le désir n’existe pas en lui.

Le sage libéré a la vie la plus noble et la plus heureuse. Il répand la bonté autour de lui. Tous les individus qui le voient et entendent parler de lui sont enchantés par lui.

Le sage apprend à faire tranquillement ce qui doit être fait, sans se jeter dessus, sans bruit ni fanfare. Il ne pense pas qu’il connait toutes les réponses et qu’il n’a pas à apprendre les leçons élémentaires.

Il regarde tout au fond de lui et ne laisse aucun orgueil l’aveugler sur ces insuffisances car l’orgueil peut souvent empêcher d’apprendre des leçons nouvelles et d’importance vitale et il peut limiter la croissance spirituelle.

Il cherche à satisfaire ses besoins en toute humilité et avec une profonde gratitude.

Il ne cesse jamais d’apprendre!.