Archive pour la catégorie 'Comment mieux vivre son boulot?'

Penser manque et pauvreté se concrétise

10 novembre, 2012

Penser manque et pauvreté se concrétise dans Avoir la bonne attitude copie-8-de-couverture

Tes pensées sur l’abondance ou sur la pauvreté combleront ou non tes besoins. 

Par tes propres pensées tu te programmes l’abondance ou le manque.

Lorsque tu penses « manque » ou « pauvreté », lorsque tu laisses entrer dans ta conscience « peur », « inquiétude », « infériorité », « convoitise », « égoïsme », « anxiété », et que tu entretiens des états d’esprit toujours négatifs, tu attires à toi le pire!. 

Lorsque tu penses comme un pauvre, tu es pauvre car tu te prives de toutes les bonnes choses de la vie qui sont tiennes lorsque tu réajustes ta manière de penser et ton attitude envers elles. 

Commence dès maintenant à penser prospérité. Imagine que tous tes besoins sont merveilleusement comblés. Refuse de te voir manquer de quoi que ce soit car si tu manques de quelque chose, la restriction se trouve dans ta propre conscience. 

Quand tu commenceras à comprendre et à accepter d’où vient chaque chose et lorsque tu remercieras pour tout, librement et joyeusement, tu ne manqueras de rien.

Comment mieux vivre son boulot?

18 octobre, 2012

2232892010733393425139646289722998624448476n.jpg

Pour éviter de souffrir, travaillez sans attendre de reconnaissance

Aimer sans attendre d’être aimé, mais aussi travailler sans attendre d’être reconnu(e) et récompensé(e), voilà ce que vous devez arriver à réaliser. Comprenez qu’il n’y a pas pire entrave que cette attente d’être apprécié pour son travail. Vous attendez, vous attendez, et cette attente est paralysante, vous perdez votre élan. Or, l’être humain ne peut s’épanouir que dans l’activité, celle de son corps physique mais surtout celle de son coeur, de son intellect, de son âme et de son esprit.

En attendant une reconnaissance sous quelque forme que ce soit, ne sentez-vous pas que vous vous limitez, que vous vous assombrissez ? Agissez seulement parce que vous sentez que c’est utile et bon, c’est tout. N’attendez rien en retour, et vous vivrez dans la liberté et la lumière.

Et si vous avez un manque de confiance en vous, une mauvaise estime de vous même, un karma de persécuté(e) ou de rejeté(e), ou une enfance de dévalorisé(e) et qu’au travail vous faites de votre mieux et que malgré vos efforts on vous maltraite ce sera très douloureux à vivre. Restez neutre au niveau de vos pensées ( ne projetez pas de haine ou négativité sur vos harceleurs ou manipulateurs car vous les aurez en retour), faites comme conseillé ci-dessus ou encore partez sans vous faire avoir. Mais n’attendez pas d’être sur les rotules, hyper stressé, angoissé, dégoûté et d’avoir des idées noires parce qu’ à ce point là vous n’aurez plus les forces pour réagir, vous serez dans la peur, le doute et très affaibli. Respectez-vous et réagissez tant qu’il est temps.

Mieux vaut prévenir que guérir!.

3084262391368989077139646289727344782055172260n.jpg

Restez maîtres de la situation et de votre vie

Si nous avons des problèmes professionnels, demandons-nous si nous sommes sur la bonne voie mais aussi si ce travail nous a obligé à renoncer à un rêve.

Travaillons-nous uniquement pour l’argent?

Notre travail nous éloigne-t-il de nos valeurs?

Notre travail contribue-t-il au bien être du monde?

Quand vous êtes sûr de travailler pour une cause juste et noble, rien ne doit vous en détourner. Et surtout n’attendez pas l’approbation des autres, car vous ne ferez pas grand-chose : un jour ils vous approuvent, et quelque temps après, on ne sait pas pourquoi, ils vous critiquent.
Il y a dans l’existence des périodes de succès où on est reconnu, apprécié, et puis d’autres périodes arrivent où on est mis à l’écart. Celui qui n’est pas habité par l’idée de l’amour du travail désintéressé, risque de tomber dans le découragement et l’amertume. Mais s’il connaît la loi, il se dit : « J’ai fait un travail dans le passé et, en le faisant, j’y ai gagné certaines qualités. Maintenant que les conditions sont nouvelles, je dois certainement faire un autre travail pour développer d’autres qualités. » C’est ainsi qu’il reste maître de la situation.

Soyez dans la préoccupation de vos besoins intérieurs, ne vous préoccupez pas des jugements extérieurs.

Soyons responsable sans prendre le négatif. Protégeons-nous en nous disant que nous sommes inattaquables et en priant. Respectons notre droit à la tranquillité. Si vous manquez de confiance en vous, si vous êtes faible ou timide, peureux dites-vous chaque jour ceci: « Je suis capable et inattaquable!. » Cela vous renforcera car le cerveau obéi à tout ce qu’on lui dit. Essayez vous verrez. 

Karma et blessure intérieure

Si vous avez vécu dans vos vies antérieures des drames (karma) liés au travail, ou des blessures physiques ou émotionnelles qui vous ont marqué, ces épreuves sont toujours imprimés en vous, et peuvent engendrer vos problèmes actuels car vous recevez dans votre vie ce que vous émettez consciemment ou inconsciemment. Si vous rencontrez de nombreux échecs, cela peut aussi être dû au fait que ce n’est pas là votre vocation, dans ce cas, je peux faire une reconnection pour vous aider à retrouver votre destinée professionnelle, mais cela peut-être dû aussi à votre manque de motivation, volonté, force, caractère, et aussi à une malédiction. Cherchez à comprendre vos défaites récurrentes.

Besoin d’aide? Contactez-moi :  contact@lacompassion.net puis voir les soins de Chanelle à travers le monde