Archive pour la catégorie 'Comment aborder un cancer?'

Comment mieux aborder un cancer?

10 août, 2012

Comment mieux aborder un cancer? dans Comment aborder un cancer? 121

Le cancer

On se donne toujours le cancer. Ce n’est pas héréditaire.

Presque tous les cancers sont d’origine karmique c’est à dire qu’ils viennent de grands problèmes ou drames vécus dans nos vies antérieures. Ces problèmes ou tragédies sont des mémoires bloquées dans notre cerveau au niveau de l’âme qui engendrent des troubles physiques.

Nous avons en nous toutes nos vies antérieures et inlassablement nous avons ces infos d’avant qui passe dans notre tête. Cela se fait inconsciemment bien  sur. Nous devrions arriver à dépasser cela et à positiver afin de nous délivrer de ces traumatismes qui en se bloquant dans notre cerveau empêchent l’énergie de bien circuler dans notre corps et provoque ainsi des maladies dont le cancer. Notre cerveau est 100% énergie, c’est pour cela que tout ce qui se bloque en lui crée une disharmonie dans ses réseaux et dans notre corps physique ensuite. Quand on est délivré, il n’y a plus de blocages et l’énergie circule bien partout en nous.

C’est d’ailleurs pour cela que l’au-delà nous recommande d’être indifférent pour tout, libre dans sa tête, de se foutre de tout et de ne pas se faire de soucis. Ainsi on ne risque pas de blocages et on demeure en bonne santé. Mais là encore tout dépend de la personne et de sa façon de réagir face aux difficultés de la vie et de sa détermination à être toujours bien en soi.

Le cancer c’est toujours, toujours la personne qui se le donne. C’est une inharmonie donnée par le cerveau. Un cerveau équilibré donne l’harmonie dans le corps, fait que l’on ne souffre de rien, on a bien sûr des petits bobos et des douleurs comme tout le monde mais on a pas de maladie. Le cancer fait un blocage dans le cerveau et programme des cellules négatives. Chaque fois que la personne pense, réfléchit, se met à vouloir, elle tire alors la force vers ce qui compose ces cellules difficiles qui s’agglomèrent à un endroit particulier qui est souvent une vulnérabilité de la personne. Les cancers sont souvent d’origine karmique parce que les gens sont revenus avec des grands problèmes qui n’ont pas réussi à soustraire. Mais il y aussi les gens trop volontaires et de grande autorité qui ont des cancers, et qui font à cause de ça de tels dégats dans leurs cellules, qu’elles se révoltent. Il y a aussi les bileux, les contrariés, les angoissés, qui sont très négatifs pour l’harmonie des cellules.

La leucémie c’est le sang qui fonctionne mal, il envoie beaucoup de globules blancs au lieu d’envoyer des globules rouges. Cela vient du cerveau qui dirige mal son usine et il peut y avoir X raisons à celà.

J’ai eu récemment le cas d’une femme de 72 ans guérie d’un cancer au sein. En regardant dans son âme le film de ses vies antérieures mon guide a vu qu’elle avait été violée il y a 8 vies par 4 personnes alors qu’elle se balladait dans un bois. Elle a été tellement traumatisée par cet acte violent, que toutes ces vies suivantes en ont été affectées notament sur le plan sexuel. Bien entendu elle n’a pas conscience de cette mémoire, mais elle est bloquée en elle et ce blocage a crée son cancer. Si elle ne veut pas avoir de nouveau un cancer, elle doit l’oublier, l’ignorer, ne plus en parler, vivre comme si elle n’avait jamais rien eu!. Sinon elle retiendrait l’information « cancer » dans son cerveau et finirait par le rappeler. ça marche comme ça et c’est valable pour toutes les maladies!. Une fois guérie, il ne faut plus jamais y penser et faire comme si on n’avait jamais rien eu. Tous les cancers reviennent parce qu’on y pense, par peur le plus souvent. Il faut se dire, je suis guérie, c’est fini, je n’en aurais plus et s’intéresser à la vie, aux autres, à l’extérieur de soi.

On peut difficilement guérir un cancer c’est l’attitude positive et confiante, la paix intérieure, l’aptitude à pouvoir se détacher, et la détermination de la personne qui peut l’aider à s’en sortir et la médecine. Les aliments que nous mangeons n’ont rien avoir avec le cancer.

A l’origine des cancers ce sont les mémoires karmiques qui bloquent le cerveau sur des fréquences négatives. Les personnes qui se donnent un cancer créent un blocage dans leur cerveau et cela provoque le mal en répétant inlassablement l’information négative d’un évènement du passé. En répétant inconsciemment cette information, elle la reprogramme inlassablement en elle jusqu’à provoquer une maladie. Je vous rappelle que 80% des maladies sont d’origine karmique. L’âme de la personne contient donc un traumatisme qui devient une mémoire au fil de ses vies futures, mémoire négative et malheureuse qui va rester bloqué dans le cerveau justement parce que la personne n’a pas su ou pu l’évacuer de son esprit au moment de la vie du drame. Il reste alors stocké en elle de vies en vies créant défaites, dépressions ou maladies. Il est préférable alors de consulter un magnétiseur pour essayer d’évacuer ses mémoires du patient atteint de cancer. Cela lui permettra de ne peut-être pas se reprogrammer un cancer et dans sa future incarnation de ne pas avoir de grave maladie d’origine karmique. Tout dépend de sa façon de réagir.

Le cerveau  programme l’énergie de cette mémoire, dans un tourbillon qui s’en va irriguer tout le corps et quand il y a un blocage sur une région du cerveau et bien ça répète l’information négative inlassablement dans le programme physique qui lèse une partie du corps (ici le sein ou le poumon) qui est la vulnérabilité de l’être.

On ne peut pas stopper la chute des cheveux après la chimiothérapie. La chimiothérapie est au point mais elle traite des forces difficiles dans le cerveau qui font que les cheveux ne tiennent pas le coup.

Le cerveau est 100% électricité, énergie, quand il y a un blocage à l’intérieur et bien ça crée un court circuit et une partie ou région du corps se trouve alors mal alimentée ce qui crée un désordre énergétique et ce disfonctionnement devient une maladie. Tout se qui se bloque empêche la libre circulation de l’énergie vitale en nous et crée des désordres physiques.

Vivre détaché des soucis ou tracas du monde, détendu, en paix et dans la joie de vivre chasse les maladies!

On devrait faire un nettoyage karmique systématique à chaque naissance pour éviter de développer des maladies plus tard.

Si vous avez un cancer ou si un proche de vous en a un, voici la meilleure attitude à avoir

Faîtes-vous soigner avec la certitude que tout ce que vous allez faire ou prendre comme médicaments va vous guérir. Vous devez imprétaivement croire au bienfait de l’opération et du traitement. Une fois soigné(e) par un magnétiseur comme moi qui va enlever la mémoire responsable de votre cancer, et soigné(e) par votre médecin, une fois qu’on vous dira que vous êtes guéri(e) vous devez absolument, c’est capital, vous devez vous dire avec autorité:

« Maintenant je suis guéri(e), tout est fini! je ne veux plus savoir les problèmes intérieurs de mes vies passées ». Vous devez oublier tout ça, faire comme si vous n’aviez jamais rien eu, sinon vous rappelez ces forces en vous plus tard. OUBLIEZ! Si vous faîtes des contrôles pensez à autre chose, que c’est un contrôle de santé.

 

Ma conversation avec l’âme du professeur Léon Schwartzenberg sur ce sujet

leon1.jpg

Le professeur Léon Schwartzenberg, né le 2 décembre 1923à Pariset mort le 14 octobre 2003 à Villejuif, est un cancérologue qui s’est fait connaître comme le défenseur des sans-abri et des « sans-papiers». Il est le père d’Emmanuel Schwartzenberg. De 1980 jusqu’à sa mort, il fut le compagnon de l’actrice Marina Vlady.

Il est à présent, tout à fait rayonnant, lumineux et superbe et nous parle du cancer:

« Je suis intéressé. Je n’avais pas la foi en l’au-delà et j’ai été heureux de voir que tout continuait . Je continue à vouloir aider les êtres. Le cancer c’était mon destin, j’étais avec des êtres condamnés. Mais j’ai été heureux d’avoir fait beaucoup de bien.

Le cancer c’est l’être qui se le donne quand il n’y a pas d’harmonie dans son être, entre son âme et son conscient. Il faut être à l’intérieur de soi avec le désir de suivre son karma. (voir explication du karma dans mon blog). Chacun a un destin en venant sur terre. Pour ne pas développer de cancer il faut s’abandonner à la lumière, penser toujours avec générosité, amour et coeur. Quand on est dans la lumière on a pas de maladie!. L’être fabrique lui-même son cancer en émettant des décharges négatives dans son cerveau.

Quand on a un cancer, il faut se le faire sortir le plus vite possible et croire en sa guérison. Une fois guéri, il ne faut plus jamais y penser pour ne pas le rappeler en soi. Il faut l’ignorer.

Le traitement de la chimiothérapie permet de nettoyer les zones autour du cancer. Faites-vous dépister régulièrement pour savoir si vous risquez d’en avoir un. Les gens bileux provoquent des cancers car ils se font du soucis. Tout ce que l’on propose pour le soigner comme bicarbonate de soude, asperges ou citron est faux ».

David-Servan-Schreiber-le-dernier-voyage_article_landscape_pm_v8

Ma conversation avec l’âme du DR David Servan-Schreiber

Médecin, universitaire et auteur, David Servan-Schreiber est né le 21 avril 1961 à Neuilly sur Seine. Il est le fils aîné de Jean-Jacques Servan-Schreiber, fondateur de l’Express et le neveu de Jean-Louis Servan-Schreiber, ancien directeur de Psychologies magazine, aujourd’hui à la tête de Clefs. Neuropsychiatre et chercheur formé aux Etats-Unis, David Servan-Schreiber a créé et dirigé un centre de médecine intégrative à l’université de Pittsburgh où il enseigne en qualité de professeur clinique de psychiatrie. Il est également l’un des chroniqueurs de Psychologies depuis mars 1999. En 2003, il publie Guérir, un best-seller qui défend des méthodes alternatives pour soigner stress, anxiété et dépression. En 2007, c’est la sortie d’Anti cancer, ouvrage à très grand succès dans lequel David Servan-Schreiber révèle qu’il a une tumeur au cerveau depuis l’âge de 31 ans. En évoquant sa propre expérience de la maladie, il met en avant l’importance des défenses naturelles du corps, pour compléter la médecine classique occidentale. En 2010, David Servan-Schreiber est rentré dans une nouvelle phase de sa maladie. Une phase très grave. Mais pendant laquelle il a tenu a rédigé un livre testament, On peut se dire au revoir plusieurs fois. David Servan-Schreiber est décédé le 24 juillet 2011, après 19 ans de combat contre son cancer.

« Je viens vous parler. Inutile de vous dire que je ne croyais en rien de tout ça, pour moi quand je suis parti c’était définitif!. J’en étais très malheureux parce que je laissais tous ceux que j’aime, je laissais ma vie, je laissais mes enfants, mes parents et tout ce qui fait qu’on a construit une vie heureuse alors j’étais très malheureux au moment de partir. Mais quand je suis arrivé dans l’au-delà, je me suis dit mais quand même il y a quelque chose qui bouge, je continue à entendre, je continue à vivre, ça alors, peut-être qu’ils avaient raison, après tout peut-être que je me suis trompé, que tout ça existait… Alors quand j’ai commencé à regarder, à me dire : « mais oui! tu vis, tu vois, tu entends ». Alors là, je me suis dit et bien tout va bien et j’ai repris courage. J’avais toujours ce malheur intérieur qui me disait que j’avais laissé mes amours alors on m’a dit, mais tu n’as qu’à penser à eux et tu les verras, c’est ce que j’ai fait immédiatement, je les ai vu, j’étais très heureux parce que je savais que je pouvais continuer à les aimer, à savoir ce qu’ils faisaient, et là j’ai repris courage et volonté. Je me suis dit: « Quelle grâce! quelle merveille! ce sont des choses auxquelles beaucoup de gens devraient croire parce que ça les aiderait mais malheureusement on ne peut pas éveiller tous les êtres, ils sont toujours dans cette peur de la mort et c’est dommage. Je suis très heureux que vous m’ayez nettoyé du karma de mon cancer, ça m’a donné un plus, une force et je sais qu’au moins je reviendrai dans ma prochaine vie sans problèmes. J’ai regardé ce qui avait été bloqué en moi, j’avais été malheureux dans 4 vies, je m’étais dit, il faut aider les autres absolument, c’est pour ça que j’avais pris ce métier de médecin et je dois dire que je vous remercie de m’avoir nettoyé.

Le cancer c’est toujours des karmas. C’est toujours des gens qui ont eu de grands problèmes dans leurs vies passées et qui n’arrivent pas à les résoudre parce que ce sont des informations qui sont bloquées dans leur tête, et reviennent inlassablement. L’énergie tourne dans notre corps inlassablement, elle répète ces informations qui bloquent certains systèmes dans l’harmonie du corps. Cette harmonie, on n’arrive pas à la retrouver, on est tellement défaits, tellement bloqués que ça se fixe sur un endroit du corps vulnérable et ça se répète avec une telle fréquence que ça finit par bloquer des réseaux dans le cerveau qui vont incruster l’énergie là. Tu le savais, et c’est la vérité, c’est ce qui se passe. Les gens sont évidemment très malheureux d’avoir un cancer, mais en fait, ils n’ont rien attrapé, c’est eux qui bloquent, c’est eux qui déphasent, c’est eux qui défont et c’est eux qui perdent l’harmonie nécessaire au bon fonctionnement du corps. C’est la première fois de toutes mes vies que j’ai eu un cancer.

Je me suis rendu compte que je m’étais trompé sur cette maladie, mais malheureusement je ne peux pas faire passer cette vérité à mes confrères. Je veux bien que tu mettes notre conversation sur ton blog, pour que des gens se montrent que leur cancer vient du passé et qu’ils doivent l’effacer de leur cerveau pour repartir en avant sans se soucier de rien.

Tout ce qui est dit sur les cancers ne sert qu’à aider les gens à tenir le coup. Il faut que les gens croient en la réincarnation, qu’ils se montrent que les vies successives existent et que dans ces cas là, ils demandent intérieurement à ce qu’on les nettoie, par un magnétiseur c’est mieux, sinon ils seront certainement entendu et des grands les nettoieront. Cela agira pour leur prochaine incarnation, pour cette vie il faut faire ce qui est nécessaire par la chirurgie et il ne faut pas avoir peur ni de la maladie, ni des traitements, ni des effets et une fois guéris, ils doivent se dire que ça y est tout est fini! et ne plus jamais y penser.

Je continue à travailler et de soulager les gens afin de les nettoyer, de leur donner de la volonté et du courage. Vous m’avez fait plaisir, je vous remercie beaucoup. ».

 Besoin d’aide? Contactez-moi :  contact@lacompassion.net  puis voir les soins de Chanelle à travers le monde